4 Avril 2008,soirée sordide, Boudha, l’Afghanistan, le Tibet

Vendredi 4 Avril 2008 Jeudi dernier, à la salle Ibn Zeidoun, à Alger, cérémonie de remise des prix du Festival « Panorama ». En compétition les films financés par l’Etat à l’occasion de l’année « Alger, capitale de la culture arabe.

Soirée sordide. La présentatrice parle d’abord en arabe et ensuite en français, sous prétexte qu’il y a quelques invités étrangers. Mais c’est surtout, on va le comprendre, parce que la Ministre de la Culture, va intervenir après et qu’elle est plus à l’aise en français. Elle parle ensuite donc, dans un sabir, ou un « pataouet », comme on voudra, d’arabe mélangé à du français, infect et vulgaire. Par exemple, pour une salle de cinéma qui a été réhabilitée, elle dira, dans ce qu’elle croit être de l’Arabe, que cette salle est devenue « poupouna » (équivalent de poupon en français » ) et en français, qu’elle a été « retapée » incapable de faire la différence dans le français entre l’argot et la langue classique. On est saisie par un sentiment de honte pour notre pays  mêlé d’humiliation. Ailleurs, des ministres de la culture s’appelaient Malraux, dans les autres pays arabes, les ministres de la culture  parlent un Arabe dont on se délecte. L’Algérie est le seul pays du monde où le ministre de la culture actuel ne connaissait pas la…langue nationale et a essayé de l’apprendre à son poste.

Beaucoup des récompenses qui ont été données l’ont été à des films franco-algériens, « Cartouches indigènes », « Morituri », « La Maison jaune », certains tournés en Français pour… »l’année de la culture arabe ». Quelques uns des réalisateurs  n’ont même pas daignés présentés leur film en Algérie. Le colonialisme a encore de beaux jours.

D’autres artistes, récompensés, rivalisaient de flatteries et d’actes d’allégeance envers la Ministre. Triste soirée pour mon pays.

A propos encore de colonialisme, les membres de l’arche de Zoé ont été « graciés » par le Président du Tchad et sont sortis de prison. Le Président du Tchad ne peut évidemment rien refusé à son protecteur la France. Plus de 100 enfants tchadiens avaient été kidnappés sous prétexte qu’ils étaient des enfants du Darfour. Encore une retombée de la manipulation de la crise du Darfour. En France, l’opinion n’est pas tellement offusquée de cette libération, même si, ici et là, on sent quand même que la justice, les droits de l’homme etc…en prennent un sacré coup, que c’est trop gros et qu’il ne faut pas trop tirer sur la corde de l’humiliation de l’Afrique. Ah, si ces enfants avaient été français…

En Afghanistan, Sarkozy va encore envoyer des troupes pour faire plaisir à Bush et « lutter contre le terrorisme ». La tarte à la crème du terrorisme , de la lutte contre l’islamisme a remplacé celle de la lutte contre le communisme. Sur une chaîne française, des journalistes reconnaissaient que le régime de Kaboul ne tiendrait pas une minute sans le soutien des troupes étrangères. On y continue cependant de parler de lutte contre le terrorisme, pour la liberté en Afghanistan etc. … Ils oublient seulement une chose très simple:  les Talibans eux sont chez eux. Quand, c’étaient les troupes soviétiques, l’Occident admirait la lutte des Afghans contre l’invasion étrangère. Les troupes américaines, anglaises, françaises ont remplacé les troupes soviétiques.

On montre, en boucle, les images des talibans faisant exploser les immenses statues de Bouddha sculptées dans la pierre pour conditionner l’opinion occidentale. Les américains ont fait pire en Irak contre la culture irakienne: ils ont bombardé des trésors culturels, détruits, pillés.

Qui terrorise qui ? Je suis perpétuellement étonné de voir comment des choses toutes simples ne sont pas dites, comme par exemple que ce sont des pays comme les USA, l’Angleterre, la France, qui ont des troupes dans des pays un peu partout dans le monde, qui sont en guerre directe ou larvée, en Irak, au Tchad, en Afghanistan, au Congo, en Côte d’Ivoire etc.. et qu’aucun autre pays au Monde n’a des forces militaires à l’étranger.

L’Afghanistan, l’Irak, au centre de l’actualité, mais tout le monde sent que le pays qui est l’objet des soucis profonds et cachés de l’Occident, c’est la Chine. L’affaire du Tibet a été réactivée cette semaine, comme par hasard à l’approche des jeux olympiques. Ces jours ci, une énorme campagne a été lancée contre la Chine sur à peu près toutes les chaînes occidentales. Ah, s’ils pouvaient faire la même chose pour la Palestine, par exemple.

Le Tibet devrait probablement être indépendant mais , dans ce cas, cela n’est d’évidence qu’un prétexte. La campagne contre la Chine a cependant des difficultés à trouver son rythme et sa cohérence: il y a le marché de 1milliard 500 millions de Chinois et la concurrence du capitalisme mondial autour de ce marché, il y a la croissance économique de la Chine et le nouveau rapport de forces qu’elle induit, il y a aussi sa puissance militaire et son indépendance en armements.

Laisser un commentaire